Guide galactique : le système stellaire Terra

Nous poursuivons la visite de l'univers de Star Citizen. Le système Terra a une place grandissante dans l'empire de l'UEE, signe de son instabilité.

Guide galactique : le système stellaire Terra

Terra, l'étincelant joyau de l'UEE ! Terra III, communément nommée d'après le nom de l'étoile du système, a effectué un énorme parcours pour devenir le centre culturel de l'Empire. Même si les loyalistes extrémistes de la Terre démentent cette allégation, il ne fait aucun doute que Terra vibre en phase avec la galaxie civilisée. De l'afflux des sièges sociaux des méga-corporations dans le système à l'influence de sa musique sur la culture populaire, Terra est indéniablement la chose la plus proche d'un rival que la Terre ait jamais produit.

Histoire

Le système Terra, alors étiqueté 342A, fut cartographié pour la première fois en 2508 et exploré avec quatre autres systèmes dans le cadre d'une expédition scientifique de longue haleine en 2516. Lorsque les images des relais magnétiques à longue portée de la troisième planète du système furent recomposées, l'équipe d'explorateurs se rendit immédiatement compte qu'ils avaient fait mouche. Une super-Terre naturelle située en plein milieu de la ceinture verte de l'étoile, Terra III était immédiatement reconnaissable pour sa surprenante ressemblance avec une Terre vierge. Luxuriante, verdoyante et regorgeant de ressources naturelles, la colonisation de Terra devint dès lors un objectif évident. En deux ans, pas moins de sept vaisseaux colonie y furent envoyés.

Les astrophysiciens revendiquèrent bien vite une découverte étonnante : la position et la disposition du système Terra faisaient du système un véritable concentrateur de points de saut. Tout comme Sol, Terra est une étoile jaune de la séquence principale, mais contrairement à Sol, son système de planètes extérieures ne s'est jamais formé. Sans la diffusion de masses causée par les géantes gazeuses et grâce à la position de l'étoile au coeur d'un amas stellaire, des points de saut extrêmement stables furent découverts facilement. Jusqu'ici, cinq points de saut ont été recensés et les scientifiques pensent qu'un sixième existe très certainement (en théorie, il pourrait même y en avoir jusqu'à vingt-quatre, même si statistiquement, il y a de grande chances que la majorité soit trop instable pour le transit astronomique). Les exobiologistes manifestèrent rapidement, eux aussi, un intérêt pour le système : d'immenses ruines de pierres, indices de l'existence d'une forme de vie intelligente, furent découvertes sur la masse continentale sud de Terra III. Aucune autre trace de cette civilisation ancienne n'a encore été retrouvée sur la planète, ce qui est à la source de l'un des mystères archéologiques les plus débattus de notre époque.

Terra III fut la douzième planète colonisée par l'UEE. En quatre siècles, grâce aux nombreux points de sortie du système et à son emplacement, la planète est devenue un immense centre de commerce. Kiel, Baler, Kilian et d'autres systèmes réputés ne sont qu'à quelques sauts de distance. Les ressources abondantes de ce monde, cultivées avec précautions pour ne pas impacter l'environnement, ont alimenté le Programme d'Expansion Oriental de l'Empire.

Aero (Terra I)

C'est un monde rocheux insignifiant, incroyablement proche de son étoile. Malgré l'abondance de certains minéraux, les tentatives d'exploitation des ressources d'Aero n'ont pas vraiment connu de succès en raison de sa trop grande proximité avec le soleil. Même les plus robustes des combinaisons environnementales sont incapables de maintenir un humain en vie suffisamment longtemps pour effectuer les opérations de maintenance nécessaires aux usines sur cette planète dont la période orbitale correspond à 95 jours standard terrestres.

Pike (Terra II)

Les efforts miniers sur Pike, au contraire, constituent un chef d'oeuvre d'ingénierie humaine. La planète Pike est l'une des plus riches en minéraux de la galaxie. Elle est clairsemée de « cités » non habitées qui charrient quotidiennement des tonnes de platine, de mercure, de fer et d'or. Malgré sa période orbitale trois fois supérieure à celle d'Aero, Pike ne permet pas la survie humaine pour des séjours prolongés. Néanmoins, l'absence de tempêtes atmosphériques et d'autres formes d'incidents climatiques permettent aux machineries mobiles robotisées d'opérer de manière optimale avec très peu de temps morts. Les mines et raffineries de Pike ont joué un rôle d'approvisionnement clé dans l'expansion du système et permettent d'économiser les ressources de Terra III.

Terra (Terra III)

La capitale de Terra est New Prime, une splendide méga-cité côtière construite sur les fondations de deux vaisseaux colonie. Il existe un contraste saisissant entre les métropoles de la Terre et de Terra, absolument tout à New Prime fait partie du plan établi par les premiers colons, il en résulte un bien meilleur équilibre entre nature et civilisation que n'importe où ailleurs dans l'Empire. Contrairement à bien des villes, la zone d'atterrissage principale de Prime est située loin de la ville afin de réduire la pollution et les embouteillages aériens. Un monorail permet aux pilotes d'effectuer leurs trajets vers les hangars. Ne laissez cependant pas l'atmosphère détendue vous tromper : Prime est similaire à New York ou Moscou sur bien des points et on y trouve aussi bien des magasins d'améliorations de vaisseaux que des occasions de pratiquer le marché noir. La cité elle-même est divisée en deux régions principales : le centre-ville étincelant et la zone résidentielle populaire connue sous le nom de « The Block ». Les visiteurs trouveront des opportunités dans les deux portions de la ville.

La deuxième plus grande ville de Terra est Quasi; elle est située dans l'hémisphère sud au climat plus froid. Quasi est construite dans l'ombre des imposantes ruines découvertes lors de l'exploration initiale de Terra. La cité est considérée comme une destination plus touristique que Prime bien que de nombreuses sociétés opèrent dans la région. Crusader Industries, mieux connus pour leurs installations dans le système Stanton, gèrent les installations d'atterrissage dans la Baie de Platine.

New Austin, autre point de colonisation originel, s'approche autant d'une ville industrielle qu'il est possible sur Terra. La ville est une immense zone industrielle, elle héberge des corporations comme ORIGIN Jumpworks et Cronis Devices. Le coût de la vie à New Austin est moins élevé que sur le reste de la planète en raison de ses sensibilités prolétaires tout en étant plus riche que d'autres mondes. Le coeur de la ville est le Vieux Hall, un ancien lieu de rencontre de la Guilde des Mineurs, habité de nos jours par des propriétaires d'usines, des pilotes, des transporteurs et des affréteurs.

Gen (Terra IV)

On oublie bien souvent que la planète soeur de Terra, Gen, est également habitée. Ce plus petit planétoïde en bordure du système fut terraformé environ un siècle après la colonisation initiale de Terra. C'est à présent là bas que les aspects diplomatiques et militaires du système sont hébergés.

Consistant en un ensemble de bases militaires, de bureaux administratifs impériaux et d'habitations, le monde représente un effort conscient de la part du système Terra de séparer loisirs et affaires. Un débat perpétuel existe au sujet de la représentation de Gen au sein du Sénat. Bien que la planète soit assez peuplée, ses habitants sont principalement des fonctionnaires du gouvernement Terran. Jusqu'ici, la Terre a toujours fermé la porte aux tentatives de leur octroyer une quelconque représentation, y voyant un complot à peine voilé pour étendre l'influence de Terra.

Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/13158-Galactic-Guide-Terra

  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

20 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (23 évaluations | 0 critique)
7,9 / 10 - Très prometteur