Guide galactique : Klaus & Werner arme l'univers de Star Citizen

Pour que votre personnage et votre vaisseau spatial étendent leur durée de vie, il est vivement recommandé de s'équiper correctement avec des dispositifs armés, la société Klaus & Werner propose toute une gamme de produits sur Star Citizen.
Guide galactique : Klaus & Werner arme l'univers de Star Citizen

La présentation du constructeur d'armes en tout genre Klaus & Werner vous est proposée par Kingsamber, membre de l'équipe SC-JOL affichant au grand jour son esprit de piraterie avec un ton décalé. Il a réalisé le basculement du texte original, s'exprimant sur des modalités tirées d'une ancienne nation de la Terre dont Shakespeare était un porte-parole reconnu, pour mieux s'orienter vers Voltaire.

Klaus & Werner

Kingsamber
Kingsamber

La plupart des fabricants d'armes diversifient leurs lignes de productions. A&R fabrique des réacteurs, GreyCat produit des buggies. Même Behring, considéré comme le constructeur de référence des armes laser haut de gamme, conçoit également des générateurs de boucliers. Ce n'est pas le cas de Klaus & Werner. Ils fabriquent des canons et ils le font bien.

Cette philosophie élémentaire est née de la réflexion d'Hector Klaus, inventeur d'armes prospère, dont le credo était qu'un design simple permettrait de prévaloir au combat. Il prôna donc pendant longtemps la création d'armes dotées d'aussi peu d'éléments mobiles que possible, limitant ainsi la chaine d'approvisionnement nécessaire et repensant les rôles des armes lorsque c'était possible. Sa carrière commença dans le célèbre laboratoire de Behring sur Terra, où ses conceptions furent aussi applaudies, que sa philosophie fut ignorée : Les contrats militaires étant plus rentables lorsqu'une entreprise peut continuer à fabriquer des pièces de rechange, des kits d'amélioration et autres matériels d'entretien. Une rencontre fortuite avec Jassica Werner, la veuve d'un riche industriel, entraina la démission de Klaus de chez Behring et la création d'une nouvelle entreprise fondée sur les principes qui lui étaient chers.

Au cours des années qui s'ensuivirent, Klaus & Werner devint un nom renommé, les pilotes civils de tous horizons se fiant de leurs systèmes d'armes abordables et efficaces. Leur département « armes personnelles » connut un grand succès. La compagnie ne rencontra cependant pas beaucoup de réussites dans le domaine militaire. Les offres proposées à de multiples reprises pour des contrats militaires lucratifs n'aboutirent qu'à des demandes de productions symboliques, l'Armée et la Navy continuant de se fier à Behring et d'autres entreprises faisant référence dans les technologies d'armement.

Série CF

Klaus & Werner

La limite principale des armes à laser est leur faible potentiel à infliger des dégâts. Les lasers se chargent rapidement, et sont efficaces contre une grande variété de champs énergétiques et de blindages. Ils permettent d'effectuer des tirs précis, mais malgré les tentatives d'améliorer la capacité des batteries et la régénération de l'énergie, personne n'a encore réussi à concevoir un laser capable d'infliger des dégâts équivalents à ceux d'un canon à neutrons ou d'une arme à énergie cinétique. La plupart des concepteurs contournent cet inconvénient en augmentant la portée et la précision chirurgicale de leurs lasers. Ce n'est pas le cas de Klaus & Werner. La série de lasers à cadence rapide CF est basée sur un tout autre principe : arroser une large zone d'un maximum de tirs aussi vite que possible. Actuellement, trois modèles de la série CF constituent l'essentiel des ventes Voyager Direct de Klaus & Werner : le Bulldog, le Badger et le Panther.

Klaus & Werner présente le laser à répétition Bulldog CF-007 comme son laser de pour débutant avec un prix bas permettant aux nouveaux pilotes de découvrir le concept du laser à répétition. L'idée à terme est qu'un pilote utilisant un Bulldog comme premier canon s'habituera à ce type d'arme et optera un autre modèle de Klaus & Werner au moment d'améliorer son appareil au lieu de changer pour une arme Behring aux spécifications de tir entièrement différentes. Le Bulldog est conçu avec un dispositif à trois canons permettant une cadence de tir élevée tout en conservant une précision correcte. Les dégâts relativement faibles sont contrebalancés par une consommation d'énergétique modérée. Les tests ont jugé le Bulldog comme assez moyen recommandant à ceux disposant d'un budget assez élevé d'opter pour une arme de meilleure qualité.

Le laser à répétition Badger CF-117 est une arme à répétition milieu de gamme, version évoluée du Bulldog. D'un point de vue technique, c'est un juste Bulldog mieux réglé (et un peu plus tape à l'oeil pour appâter les clients fortunés). Le Badger conserve les faiblesses énergétiques du Bulldog, avec un ratio consommation/dégâts limité. Les partisans des lasers à répétitions conseillent généralement de sauter l'étape Badger lorsqu'ils cherchent à améliorer leur appareil, à moins que la configuration de leur vaisseau ne soit pas compatible avec un modèle Panther aux besoins énergétiques élevés.

Le Panther CF-227 est le modèle haut de gamme des lasers à répétition Klaus & Werner pour appareils de petite taille. Le Panther surpasse les limites de conception du Bulldog et du Badger et se révèle être une véritable arme tire-et-oublie dotée d'un ratio consommation énergétique/dégâts acceptable. Les pilotes qui ont les moyens d'équiper leur vaisseau avec des canons Panther regrettent rarement cette décision, autant en termes de capacité énergétique que de budget. Le plus gros problème de cette arme reste son rendement énergétique.

Catapultes électromagnétiques

La seconde série, moins célèbre, d'armes Klaus & Werner est constituée de catapultes électromagnétiques. Ces armes à projectiles solides sont capables d'utiliser plusieurs types de munitions qui offrent en général une meilleure pénétration des boucliers mais nécessitent d'être rechargées. Leurs faibles besoins énergétiques conviennent parfaitement aux pilotes cherchant à conserver de la puissance et à réduire leur signature électromagnétique. Klaus & Werner fabrique actuellement des catapultes électromagnétiques à munitions solides de calibre 60mm destinés au marché civil, ainsi que plusieurs autres calibres manufacturés dans le cadre de contrats confidentiels. La principale critique opposée à ces armes est la capacité limitée de leur chargeur, même si certaines améliorations disponibles sur le marché des pièces détachées permettent de remédier partiellement à ce problème.

Si la gamme des catapultes électromagnétiques a mis du temps à se lancer, les dernières années ont vu leurs ventes quadrupler annuellement. Ce phénomène est probablement la résultante des attaques Vanduul de plus en plus fréquentes le long de la bordure et à la croyance populaire que les armes balistiques infligeront plus de dégâts à un Scythe qu'un simple laser. Bien que des études militaires ne donnent pas nécessairement raison à cette assomption, elle s'est répandue dans la conscience populaire et les appareils des milices des les mondes de la bordure sont équipés en majorité de catapultes électromagnétiques.

Armes de poing

L'Archlight Mk.II, est sans doute l'engin le plus connu du panthéon Klaus & Werner, ce laser portatif doit sa célébrité à Kyle Fenris qui l'utilisait comme arme de poing dans la vid-série populaire « La Frontière ». L'Arclight toujours fiable de Fenris devint tant associé au personnage que les producteurs de la série durent à une occasion mettre fin à un contrat avec VOLT suite à la chute des l'audience et aux réactions colériques des fans envers ce changement d'arme. L'Arclight Mk.II est devenu très répandu sur le marché civil ; c'est probablement le pistolet que l'on a le plus de chances de trouver sous un oreiller ou sous forme de jouet, dans les mains des enfants qui jouent « aux Héros de l'Espace et aux Vanduuls ».

Le revers de la médaille est que l'Arclight est devenu aussi bien un objet mode qu'une arme, un fait que les aficionados reprochent. Malgré tout, l'Arclight reste un pistolaser haut de gamme probablement doté de la meilleure connexion arme de poing/Optiglas du marché. Les Arclights sont solides et l'absence de parties mobiles, en accord avec la philosophie de Klaus, leur permet peuvent résister à un large éventail d'environnements extrêmes qui abimeraient ou neutraliseraient complètement de nombreuses autres armes équivalentes.

Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/engineering/13347-Galactic-Guide-Klaus-Werner

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

19 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (22 évaluations | 0 critique)
7,8 / 10 - Très prometteur