Guide Galactique : Le système Odin

Nous poursuivons notre visite de l'univers de Star Citizen. Face à l'immensité de l'espace, il est préférable de connaitre sa destination.
Guide Galactique : Le système Odin

Découvert en 2532, Odin (étiqueté sous le nom "Odom" dans les premiers journaux de transit) fut l'un des premiers systèmes solaires atteints par l'humanité au début de l'expansion extrasolaire. Il y a à peine 50 millénaires, un battement de cils à l'échelle géologique, le système hébergeait de multiples écosystèmes pleins de vie similaires à ce qu'on peut trouver sur la Terre ou sur Terra. Tout cela changea soudainement lorsque l'étoile d'Odin s'effondra pour devenir une naine blanche. Ce choc brusque enveloppa la première planète du système et fit bouillir les biosphères des autres, terrassant toute vie indigène. Lorsque les premiers explorateurs terriens découvrirent Odin, ils y trouvèrent un système de planètes rocheuses et glacées à l'aspect uniformément inquiétantes.

On pensa en premier lieu faire du système un centre minier, mais on se rendit bien vite compte que le manque de points de saut ainsi que certaines caractéristiques spécifiques stellaires rendraient une telle opération impossible. Ainsi, manquant d'intérêt stratégique ou de monde terraformable, Odin fut relégué au sort le plus triste pour un système solaire: une zone de test d'armement. Au début du 27ème siècle, les démoniaques rochers effilés des mondes centraux d'Odin furent bien vite aplanis par les armes expérimentales destinées à être vendues à l'armée de l'UEE.

Plus récemment, Odin fit l'objet d'une controverse lorsqu'un groupe de géobiologistes reconnus dans la communauté scientifique se manifesta pour faire remarquer que le gouvernement autorisait des entreprises come Behring à anéantir des fossiles jusque là parfaitement préservés qui pourraient aider à comprendre comment la vie a pu évoluer dans le système Odin. Si la campagne "Sauvez les fossiles" gagna un temps l'attention de la culture populaire, l'intérêt s'évanouit bien vite.

La ceinture (Odin I)

Le champ d'astéroïdes d'Odin I, plus communément appelé la Ceinture, est sans doute la zone la plus intéressante de cette région. Reste de la première planète du système ante-catastrophe, la Ceinture apparaît comme un champ infini de ressources minérales. Le minerai situé dans la Ceinture couvre toute la gamme géologique des roches de base jusqu'aux métaux lourds, et des poches de pierres précieuses de très grande valeur (et très distinctives) sont découvertes plus souvent qu'on pourrait s'y attendre. L'UEE interdit formellement d'aller miner dans le système Odin mais n'y maintient aucune garnison et ferme en général les yeux sur cette pratique. Il existe cependant de plus grands dangers pour les opérations minières qui contournent sciemment la loi pour profiter des richesses de l'ancien monde. Le premier d'entre eux est un phénomène électromagnétique nommé "charges arquées".

Elles résultent de l'exposition du coeur planétaire riche en fer entrant en contact avec des résidus stellaires et sont fatales pour tout appareil ayant la malchance de se retrouver pris dans leur étreinte. Tant de vaisseaux ont été détruits au fil du temps que les entreprises minières légitimes ont complètement renoncé à envoyer des demandes de licences d'exploitation du système Odin au Sénat. Les appareils indépendants équipés de boucliers renforcés s'en sortent mieux mais il est conseillé de ne pas s'approcher.

Et si vous échappez aux charges, les pirates vous tomberont dessus. On estime qu'une tanière de pirates bien armés et visiblement immunisés aux phénomènes électromagnétiques se situe dans les profondeurs de la Ceinture. Ce groupe, dont l'organisation et l'allégeance formelle sont inconnues, est impliqué dans des dizaines d'attaques d'opérations légitimes à un saut ou deux d'Odin. On ignore l'impact réel de leurs activités sur les innombrables trafics d'armes des marchés noirs et sur les entreprises minières qui tentent de gagner quelques UEC rapidement dans la Ceinture.

Odin II (et Vili)

Odin II est ostensiblement dans la zone verte de l'étoile, ne disposant que du peu d'atmosphère qu'elle a pu accumulé ces derniers 50 000 ans. Base officielle d'opérations militaires de l'UEE, Odin II accueille à l'occasion des expéditions temporaires "grand froid". Des scientifiques et des forces militaires s'entrainant pour des opérations de combat trans-polaire y séjournent à l'occasion mais personne n'y réside de manière permanente. La majeure partie de la surface de la planète est réservée aux tests d'armement, avec des laboratoires robotisés appartenant à A&R, Behring et autres, parsemées sur le plan équatorial.

Cependant, la lune de cette planète, Vili est le champ de tir privé le plus célèbre du système (et peut-être même de la galaxie). La grande majorité de sa surface appartient exclusivement à la branche secrète de Behring, "Technologies Appliquées" (BAT) et un pourcentage non négligeable des munitions utilisées par l'Homme au cours de la dernière décennie a été utilisé sur les formations rocheuses inertes et les synthe-peeps artificiellement déposés sur Vili. Les laboratoires de recherche de la BAT sont enfouies profondément sous la surface de la lune, à l'abri des regards indiscrets. Des terrains d'essais et tout un ensemble d'usines de support (raffineries à anti matière, processeurs chimiques, etc. ...) entourent le peu de terrain occupé par des humains sur la lune. La seule partie de la lune, et de l'ensemble du système en général, ouverte aux voyageurs est la station Raleigh, une base enneigée érigée par l'UEE pour permettre au gouvernement (civils et contractants) d'apporter des provisions et d'emporter les projets d'armement après leurs cycles de tests. Ce n'est pas l'endroit le plus accueillant de la galaxie mais suffit à garder les voyageurs occupés. De la nourriture industrielle standard et des fournitures médicales y sont toujours demandées et des pilotes ont rapporté avoir trouvé de bonnes affaires sur du surplus militaires.

Odin III & IV

La seconde planète du système Odin, Odin III (il est de notoriété que les natifs insistent sur le fait que la Ceinture soit considérée comme la première planète, allant jusqu'à influencer les cartes stellaires officielles) est encore un monde mort et insignifiant. Bien que les tests d'armement y soient officiellement interdits, la surface de la planète est encore calcinée et irradiée de manière spectaculaire. Une photographie célèbre de la planète, prise en orbite et utilisée pendant une campagne écologiste, montre un impact incandescent en forme de triangle découpant la surface. L'armée dément formellement l'existence d'une arme capable de causer autant de dégâts à la croute d'une planète.

Odin IV est une géante gazeuse et héberge une station de raffinage d'hydrogène et un dépôt de carburant en orbite géosynchrone sponsorisés par l'UEE. Si la station possède un équipage, les installations destinées à interagir avec le public sont entièrement automatisées : un fournisseur livrera l'hydrogène brut et repartira avec du carburant sans jamais avoir rencontré aucun des occupants de la station. Les équipages des vaisseaux spatiaux sont activement découragés de faire escale sur Odin IV malgré l'existence d'un petit nombre d'habitat-cubes mal entretenus prévus pour la location. Les prix des carburants sont notoirement faibles pour cette région de la galaxie et il est parfois même intéressant de faire un détour par Odin pour ravitailler les plus gros appareils.

Kingsamber

Cette visite galactique vous était proposée par Kingsamber, fier pirate nostalgique de la rédaction SC-JoL actuellement en manque de sommeil.

Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/13815-Galactic-Guide-Odin

Réactions (13)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

19 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (22 évaluations | 0 critique)
7,8 / 10 - Très prometteur