Planning du patch 3.0

Après plusieurs patchs essentiellement correctifs, la prochaine mise à jour de contenu de Star Citizen se fait sérieusement attendre. Le patch 2.6 étant à présent bien installé, CIG nous livre enfin le planning prévisionnel de la version 3.0. Bien qu'il reste encore plusieurs mois de développement à attendre, le rendez-vous est désormais pris pour la fin juin.

Une gestation difficile

Alors que des rumeurs se faisaient plus présente quant à un hypothétique patch 2.7, c'est bel et bien vers la 3.0 que CIG avance à plein régime. Lors de la présentation de cette nouvelle mise à jour à l'occasion de la Gamescom 2016, Chris Roberts avait déclaré viser le mois de décembre pour une éventuelle publication, sans toutefois promettre que le créneau ne glisserait pas. Et au grand dam de la communauté, le créneau a glissé de manière spectaculaire. Principale cause de ce retard : la CitizenCon 2016.

Après les premiers teasing de la campagne solo l'année passée, CIG souhaitait assurer la promotion de Squadron 42 dans la démesure. Outre une nouvelle démonstration de la 3.0, le studio avait prévu de jouer en direct l'un des chapitres du jeu, le tout pour une démo de plus d'une heure. Face à ce travail colossal, et l'échéance de la CitizenCon approchant à grands pas, le studio s'est vu contraint de mettre en pause quasiment tout développement annexe (les patchs 2.6 et 3.0, donc) pour concentrer ses efforts sur cette démo. Ce sera malheureusement en vain, puisqu'à deux jours de l'événement, la démo n'est toujours pas prête, et de précieux mois de développement régulier ont été perdus.

Autre coup dur abordé dans la dernière newsletter du développeur : la fin du partenariat avec le studio Behaviour Interactive en décembre. Habitué du travail complémentaire pour le compte d'autres développeurs, le studio canadien a décidé de recentrer ses activités sur ses propres jeux (à l'instar de Dead by daylight, sorti fin d'année dernière). Conséquence directe pour l'équipe de Chris Roberts : la perte d'une vingtaine d'artistes qui travaillaient sur les zones d'atterrissages des planètes Crusader, Hurston et Microtech.

Si aujourd'hui Chris Roberts nous informe avoir recruté suffisamment d'artistes pour compenser le retrait de Behaviour, l'impact de ce retrait reste néanmoins conséquent.

Plein feux sur la 3.0

Planning du patch 3.0

Après des mois de spéculation, le studio nous livre enfin son planning prévisionnel pour la 3.0. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa lecture se fait en demi-teinte. Paradoxalement, cette 3.0 se partage entre progrès et stagnation.

Sur ce dernier point, le retrait de Behaviour contraint CIG à revoir ses ambitions à la baisse quant au nombre d'environnements disponibles. Exit les zones d'atterrissage de tout le système Stanton, il faudra se contenter des trois lunes de Crusader, ainsi que de Delamar, qui abrite la ville de Levski. Si l'on pourra tout de même voyager dans tout Stanton, nous ignorons encore s'il sera possible de se poser à la surface des planètes ArcCorp, Hurston et Microtech en l'absence de port d'attache.

Autre abonné absent : le minage. Bien que n'étant initialement pas prévu pour la 3.0, la présence du minage nous avait été confirmée par les développeurs. Curieusement, il n'en est fait mention nulle part dans le planning, ni même dans la roadmap des patchs 3.1 et 3.2. Néanmoins, CIG nous indique que ce planning n'inclus pas tous les éléments sur lesquels le studio travaille, et que certaines features encore en prototypage pourraient y être ajoutées après avoir été validées. Il est possible que le minage en fasse partie, mais nous attendons encore confirmation du développeur à ce sujet.

D'autres éléments demeurent encore nébuleux, notamment quant au nombre de missions disponibles. Certaines d'entre elles sont reléguées à des patchs ultérieurs, à l'instar des missions de patrouille, d'assassinat, ou de contrebande.

Outpost

Toutefois, tout n'est pas gris dans ce planning, et passée la déception de voir le contenu jouable revu à la baisse, il est plaisant de constater que la partie technique progresse quant à elle de manière spectaculaire. De nombreux efforts semblent avoir été réalisés pour améliorer les performances du jeu et diminuer la charge réseau (responsable en partie des mauvaises performances de l'actuel Univers Persistant). Les mécaniques de transport de marchandise feront bien leurs débuts dans cette 3.0, et de nouveaux éléments viendront s'ajouter à la persistance de l'univers (niveaux de dégâts, munitions restantes, quantité de carburant...).

La conversion des différents éléments du jeu vers le Système d'Items 2.0 avance à très grands pas (système qui, rappelons-le, régit les interactions entre la plupart des objets et composants du jeu, soit une véritable ossature à tout l'univers), tandis que d'autres pièces de technologie viennent l'épauler. C'est le cas de l'intégration du système de Container d'Objets, un autre élément très important. En effet, ce système permet de décider des éléments à afficher en fonction de la distance du joueur (inutile de calculer le rendu d'un vaisseau à l'autre bout de la galaxie), et gère la transition entre les différents points d'intérêt - et à terme entre les différents systèmes solaires.

Parmi les nouveautés imprévus de cette 3.0, l'on pourra citer quelques éléments comme une refonte du gameplay des tourelles, l'ajout d'une option permettant de régler son champ de vision (FOV), ou encore l'intégration des premiers éléments de gestion de l'endurance de son personne ou de la pression atmosphérique d'une pièce. En outre, une version initiale des mécaniques d'assurance fera son apparition : il deviendra possible d'obtenir un vaisseau de remplacement lorsque le précédent est trop endommagé pour être réparé. En revanche, ce qui retiendra davantage notre attention sera les prémices de la personnalisation des personnages. En effet, il sera dorénavant possible de choisir la tête de son avatar, sa couleur de peau, ses yeux ou encore sa coupe de cheveux. Il faudra néanmoins attendre le patch 3.1 pour pouvoir jouer des avatars féminins.

ksar_ravager-212_03.jpg

De nouvelles armes seront proposées avec la mitraillette Behring P8-SC ou encore le railgun Apocalypse Arms Scourge. Les fusils Gallant, Arrowhead ou encore Devastator-12, déjà connus des joueurs, seront pour leur part retravaillés.

L'interface utilisateur, quant à elle, devrait continuer d'évoluer pour s'adapter au Système d'Item 2.0 (notamment au niveau de la gestion et interactions avec les moniteurs des vaisseaux), en plus de proposer une refonte de la mobiGlass. Cette dernière permettra en outre de gérer plus précisément ses missions, son inventaire, ou encore le manifeste de cargaison de son vaisseau.

Et puisque nous parlons vaisseaux, difficile de ne pas terminer ce chapitre sans aborder ceux que nous croiserons avec ce nouveau patch. Sans surprise, la refonte du Cutlass Black sera terminée, tandis que les Constellation Aquila et MISC Prospector feront leurs débuts. Et pour pousser l'exploration au sol, le Drake Dragonfly ainsi que le rover Ursa seront de la partie.

Patch 3.1 et 3.2 : la roadmap

Planning complet

Outre le planning de la 3.0, CIG clarifie sa roadmap pour le reste de l'année. Là encore, pas de surprise, les patchs 3.1 et 3.2 sont les seuls rescapés du retard accumulé par le studio. Leur contenu a en outre considérablement évolué depuis leur première projection, lors de la Gamescom de l'année dernière.

Le patch 3.1 verra l'ajout d'un nouveau type de station spatiale : le Truckstop, une sorte de comptoir de commerce. Plus gros morceau cependant : l'arrivée d'ArcCorp comme planète visitable depuis l'Univers Persistant. Sa zone d'atterrissage étant modélisée depuis longtemps, c'est en toute logique qu'elle sera la première à être disponible dans le système Stanton.

Au niveau des mécaniques, l'on devrait retrouver les avatars féminins, des armes d'épaule ou de jet, ou encore la possibilité de se battre à mains nues ou à l'arme blanche. Les technologies poursuivront le déploiement du Système d'Item 2.0 pour notamment la gestion du carburant, des ascenseurs ou des sas, ainsi que la dépressurisation des pièces. Un système de criminalité sera mis en place, ainsi que les mécaniques d'usure des objets. La persistance devrait être étoffée, tandis qu'arriveront les premières intégrations du Spectrum au client du jeu.

Pour les vaisseaux, les MISC Razor et Hull C seront pilotables, accompagnés des Drake Cutlass Blue et Red, de l'Anvil Terrapin, ainsi que du Vanguard Harbinger. La refonte de l'Aurora devrait conclure cette fournée.

Du côté du patch 3.2, nous devrions enfin découvrir les zones d'atterrissage de Hurston et Crusader. Microtech pourrait faire une apparition, sous réserve qu'elle soit achevée à temps.

Niveau gameplay, les ajouts seront notamment à voir du côté de nouveaux types de munitions, ou encore de l'intégration longtemps délaissée des "gadget" FPS (boucliers déployables, drones...).  La technique apportera aussi son lot de nouveautés, avec des améliorations au système de cargaison et de la carte galactique, l'arrivée du ravitaillement en vol, des archétypes pour la population de PNJ, l'ajout de systèmes de sécurité / mécaniques d'intrusion, ou encore une technologie de rendu pour les géantes gazeuses.

Enfin, les vaisseaux de la 3.2 mettront les variantes à l'honneur, avec les Freelancer DUR et MAX, les Constellation Taurus et Phoenix, ainsi que le Vanguard Sentinel.

Daymar

 

Conclusion

Il est difficile de finir la lecture de ce planning sans être partagé entre l'impatience et la déception. D'un côté, les progrès techniques de cette 3.0 sont indéniables. Certains d'entre eux représentaient même un obstacle majeur pour l'avenir de Star Citizen et Squadron 42 (à l'instar du Container d'Objets, ou encore le Système d'Item 2.0) et étaient déjà responsables de l'annulation de la démo de la campagne l'année dernière. Le fait de les voir achevés, ou en passe de l'être, constitue donc déjà une excellente nouvelle. En outre, l'arrivée tant attendue de la technologie procédurale a de quoi en réjouir plus d'un, et moi-même ne peut cacher mon impatience d'aller la mettre à l'épreuve.

D'un autre côté, il est impossible de ne pas se sentir déçu en constatant à quel point le contenu jouable a dû être revu à la baisse. Après quelques mois où CIG voulait en étoffer toujours plus le contenu, le développeur est contraint de faire machine arrière pour au final nous proposer une version qui ressemble peu ou prou aux toutes premières annonces de la 3.0, du temps où sa nomenclature n'avait pas encore changé.

Alors certes, la raison de tout ces retards est parfaitement justifiée, et la fin du partenariat avec Behaviour Interactive a constitué un sérieux handicap à la progression des environnements. Cependant, après toutes les critiques que le studio a pu recevoir à ce sujet, il est regrettable de constater que CIG persiste à ne pas vouloir annoncer ces revers plus tôt à sa communauté. À croire que chez le développeur, l'information aussi est sujette aux retards.

Source : https://robertsspaceindustries.com/schedule-report

Réactions (153)


Que pensez-vous de Star Citizen ?

15 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
7,2 / 10 - Très prometteur