Aegis Dynamics

Aegis Dynamics

Aegis dynamics est né de la fusion des sociétés Aegis Macrocomputing basé sur Terre et Dynamic Production Systems basé sur Davien. La première construisait des systèmes informatiques pour l'industrie spatiale alors en plein essor, et la seconde assurait la maintenance de chantiers spatiaux dont le nombre équivalait à ceux de quatre systèmes (y compris les usines de productions de composants spécifiques de leur système d'origine). Leur objectif initial était de concevoir des vaisseaux de guerre et l'entreprise qui en résulta était taillée sur mesure pour les appels d'offre militaires à une époque où l'humanité mobilisait ses forces. Alors que Messer consolidait sa puissance, Aegis était là pour fournir des vaisseaux à ses légions. Des appareils comme le Retaliator devinrent alors des symboles du régime et de sa main de fer.

Avec la chute de Messer, Aegis semblait être voué à disparaître. Le fournisseur autrefois le plus populaire du régime tyrannique de Ivar Messer - étroitement associés aux horreurs de ces années -, Aegis, semblait tout droit destiné aux oubliettes de l'Histoire. Mais quelque chose de curieux s'est produit : le monde civil commença à adopter petit à petit les vaisseaux militaires d'Aegis pour les adapter à ses propres fins. Témoignage d'une galaxie de plus en plus dangereuse ou de la fiabilité indéniable des armes d'Aegis, l'entreprise autrefois alimentée par les contrats d'un gouvernement tyrannique devint désormais prospère grâce à une population qu'elle avait jadis aidé à opprimer.

Logo d'Aegis Dynamics

La société fit principalement peau neuve après la fin l'ère Messer ; le logo AD, monté d'un éclair, aux bordures dures et tranchantes fut oublié pour être remplacé par un logo plus consensuel et moins distinctif. Les dégâts de cette collaboration avaient malgré tout déjà été infligés : les contrats furent rompus et la société dû procéder à des licenciements massifs au fur et à mesure que les dépenses de l'armée se faisaient au profit de nouvelles sociétés moins politiquement controversées comme Anvil Aerospace ou MISC. Mais quelque chose de curieux s'est produit : les civils commencèrent à convertir les vieux coucous rouillés d'Aegis pour répondre à leurs propres besoins. Les bombardiers Retaliator n'étaient plus les symboles terrifiants de la mainmise du pouvoir sur le peuple ; au lieu de ça ils devinrent des transports personnels, des caravanes, des vaisseaux d'exploitation miniers ou encore des vaisseaux-pompiers. Le fardeau constitué par le passé d'Aegis commença à s'alléger et la société commença à se concentrer sur les variantes civiles de leurs productions actuelles.

Avenger

L'Avenger débuta sa carrière comme le précurseur des engins de première ligne embarqués sur les porte-vaisseaux à la fin du 28ème siècle. L'Avenger engrangea un nombre impressionnant de victoires spatiales durant cette période, mais fût finalement remplacé par des vaisseaux plus maniables comme le Hornet. Avec des combats spatiaux reposant davantage sur des man½uvres talentueuses que l'armement pur, l'Avenger fut réformé de l'armée, et reconverti comme vaisseau standard de l'Advocacy et des forces de l'ordre. De nos jours les militaires utilisent toujours les Avengers comme vaisseaux d'entraînement : la variante biplace est un premier vaisseau qui tolère une bonne la marge d'erreur chez les débutants. Le modèle civil actuel est marketé comme s'adressant plus particulièrement aux chasseurs de primes, avec le second siège supprimé pour permettre un accès direct à la soute. Les soutes à munitions y sont également remplacées par des crochets de levage standards et (peut-être le plus important) le système d'embarquement extérieur par l'échelle a été remplacé par un mécanisme interne qui permet aux pilotes de contrôler plus facilement l'accès au vaisseau (ou son évacuation).

Retaliator

Autrefois symbole de Messer et sa main de fer, le Retaliator a accompagné la société dans sa transition pour devenir un vaisseau à tout faire. Avec plus de deux siècles d'évolutions de leur design, les Retaliators modernes ressemblent à peine aux modèles originaux. Construit à l'origine pur servir de bombardier stratégique basés au sol, le Retaliator est capable de délivrer une puissance de feu énorme au travers d'un bombardement sur une cible planétaire, ou de détruire n'importe quel vaisseau amiral grâce un large éventail de torpilles. C'est exactement cette modularité qui a permis aux pilotes civils d'adapter les Retaliators à leurs propres besoins : les soutes à bombes adaptatives pouvant être remplacées sur le marché de l'occasion par des cabines, des portes bagages ou autres options plus exotiques. À cela s'ajoute la grande quantité de Retaliators en surplus stockés dans des conditions de faible humidité à travers la galaxie, faisant d'eux une option rentable pour les pilotes qui veulent se lancer avec un vaisseau et un équipage plus importants.

L'esprit « fait maison » qui résulte de la possession d'un Retaliator a provoqué l'émergence d'une intéressante culture spécifique à ce vaisseau. Bien qu'ils viennent d'horizons différents, les pilotes civils de Retaliators formèrent une sorte de fraternité autour de leur amour pour leurs « Talis ». Ces « bomber boys » organisent désormais des conventions de Retaliators et rivalisent d'ingéniosité pour trouver la façon la plus intéressante de modifier leur vaisseau. Les rassemblements des BB peuvent réunir plusieurs milliers de vaisseaux à la fois, et sont un spectacle intéressant pour tous ceux qui tomberaient dessus.

Surveyor

De nos jours le Surveyor d'Aegis est le plus vendu des vaisseaux de la société encore sous contrat militaire. Les Surveyors sont de lourds vaisseaux de récupération spatiale conçus pour jouer un important rôle de soutien. Le design n'est pas particulièrement beau, mais il dispose d'une variété d'outils spécialisés robustes, tous conçus pour fonctionner sur un théâtre d'opérations militaires : moteurs de sauts longue portée, plateformes de lancement de drones, rayons tracteurs, projecteurs et plus encore. Les modèles civils du Surveyors sont également répandus sur la frontière où ils sont convertis en vaisseaux de sauvetage, de récupération et d'exploration. Un équipage voyageant au plus profond de l'espace dans un Surveyor devrait être capable de rentrer à bon port en rapportant une part des mystères qu'ils auraient découvert.

Idris

Les corvettes Idris font partie des plus grands vaisseaux actuels d'Aegis (autrefois, les chantiers de la société produisaient toute une gamme allant jusqu'au Croiseur). L'idris-M standard est un vaisseau de guerre qui sert aux cotés des navires de la flotte de l'UEE. Rapides, de vrais prédateurs blindés, les Idris-M sont utilisés pour de la patrouille longue durée, en passant par la reconnaissance de points de sauts dangereux, ou encore des missions d'interception. Un Idris affrété correctement avec un équipage efficace peut servir de torpilleur et dans de rares cas l'Idris peut même se servir de sa vitesse et de sa maniabilité pour éperonner des croiseurs ennemis.

Des milices se sont également équipées d'Idris, dans sa variante plus légère nommée Idris-P. Cette version supprime la plateforme d'arme principale que l'on retrouve sur le modèle M au profit d'une capacité de transport et d'une vitesse plus importante. Les Idris-P transportent souvent plusieurs chasseurs légers et sont utilisés dans des opérations anti contrebande. Il n'est d'ailleurs pas rare de trouver des Idris-P transportant ses nombreuses prises. Les clans de pirates les plus téméraires sont même connus pour cibler les Idris « civils » pour cette raison.

Le modèle Idris-P est disponible en quantité limitée sur le marché civil, et il continue de redorer la réputation d'Aegis, devenant presque un produit de luxe. Être capitaine d'Idris est considéré comme une position prestigieuse et certains citoyens se battent souvent pour pouvoir acheter le nombre limité de navires que la société peut produire. Un Idris n'est pas qu'un vaisseau de luxe : ces vaisseaux nécessitant un équipage peuvent transporter des cargaisons, explorer des mondes lointains ou remplir n'importe quel autre rôle, tout en impliquant un équipage plus grand qu'un Freelancer ou un Constellation.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Star Citizen ?

15 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
7,2 / 10 - Très prometteur