Anvil Aerospace

Chaque mois, le Jump Point (réservé aux abonnés) contient des informations sur certains lieux et entreprises de l'univers Star Citizen. Les abonnés reçoivent le Jump Point en premier, puis il est progressivement mis à disposition de tout le monde quelques temps après.

Cette fiche est donc tirée du précédent Jump point et va vous permettre de découvrir Anvil Aerospace, principalement connu (mais pas que) en tant que concepteur du Hornet

Anvil Aerospace

Anvil Aerospace est l'une des toute première réussite terrestre. Fondé en 2772, Anvil Aerospace a fourni de l'équipement militaire à l'UEE pendant quasiment 2 siècles, et ce de façon tout à fait fiable. Le premier complexe d'Anvil était situé à Nova Kiev - Terre - et le QG d'Anvil s'y trouve toujours. Pendant les premières 70 années de son existence, tous les projets de conception étaient dirigés personnellement par le fondateur, J.HARRIS Arnold. Cet excentrique designer de la vieille école, qui insistait pour vérifier toutes les parties de chaque sous module appartenant à ses conceptions, était une figure très appréciée dans une industrie extrêmement compétitive. De nos jours, Anvil possède des usines sur trois douzaines de planètes noyau de l' UEE mais continue d'etre totalement autonome et impose la validation du PDG pour toute modification d'un vaisseau.

Le nom de l'entreprise provient d'une célèbre citation de Robert Calcin pour justifier l’expansion de l'UEE, expliquant que les dépenses militaires "alimentent les fournaises de l’expansion et frappent les enclumes de l’innovation". Ce petit argument <alimenter les fournaises de l'expansion> est exactement ce qu'a fait Anvil depuis sa création.  L'entreprise à fabriqué des dizaines de vaisseaux à succès au fil des ans, tels que le Hurricane, Osprey, Devastator, Hornet et le Gladiator. Toutes les campagnes militaires de ces deux dernières décennies ont vu des vaisseaux d'Anvil en première ligne, et aucun porte-vaisseau de l'UEE n'opère aujourd'hui sans avoir un escadron de chasseurs Anvil. Dans les faits, les designs Anvil ont historiquement une meilleure réussite et efficacité à tuer que tout autre vaisseau concurrent. Les hornets, en particulier, ont détruit plus de matériel ennemie (rapporté en valeur marchande) que tout autre chasseur militaire concurrent réunis.

Hornet

Vaisseaux Civils

La branche civile d'Anvil est assez nouvelle car c'est une décision ayant fortement divisé au sein de l'entreprise. Le sentiment général était que produire des versions civiles de vaisseaux militaires risquait de dévaluer la position qu'Anvil avait jusque la soigneusement protégée : celle de fer de lance de l'aviation militaire. Les débats sur cette décision furent si intenses et long qu'ils menacèrent de diviser l'entreprise en deux, avec une branche civile pouvant vendre les versions militaires. Ces débats ne servirent au final à rien avec l'intervention de l'UEE et sa décision surprenante : ils étaient favorables à fournir des armes de grade militaire aux civils, plus spécialement ceux aux frontières de l'espace UEE. Le fait étant qu'un escadron d'hornets, - fussent' ils légèrement moins performants que les versions militaire - seraient une bien meilleurs dissuasion qu'un escadron de Drake Cutlass

Le processus de démilitarisation d'un Hornet est bien plus compliqué qu'il n'y parait, car les règles de secret militaire UEE spécifient qu'environ 60% de l'équipement ne peut etre mit à disposition du public. Certaines modifications comme les mitrailleuses de rang militaire sont évidentes et facilement échangeables sur un design moderne et modulaire, mais certains changements affectent d'autres éléments divers tels que les attaches de palonnier, les bandes d'étanchéité du cockpit etc... Les équipes de designers durent travailler à l'aveuglette, remplaçant des systèmes sans avoir accès à leur équivalent militaire. Dans certains cas les équipes durent reconstruire des systèmes en se basant sur des plans publics alors que l'équipe ayant construit l'équipement d'origine travaillait la porte d’à coté, sans le savoir.

Creer une version civil de vaisseaux militaires haut de gamme est un processus frustrant, mais qui c'est révélé payant pour Anvil : les profits de l'entreprise grimpèrent de 34% après la commercialisation du premier model civil de l'Hornet, le F7C, sans que le ressenti de la marque ne perde en qualité. Qui plus est, l'idée de pouvoir posséder un vaisseau de type "militaire" devint immédiatement une sorte de "statut privilégié" , conduisant le prix des version civile des hornets à grimper pour devenir de manière inexplicable une branche de luxe. Les versions civiles des vaisseaux Anvil se vendent autant à des groupes paramilitaires situés en bordure spatiale qu'a de riches industriels des mondes noyaux s'imaginant devenir un as du pilotage à bord d'un Hornet.

Le futur

Terra, QG d'Anvil Aerospace
Terra, QG d'Anvil Aerospace

L'avenir d'Anvil semble radieux tant les branches militaires et civiles se vendent bien. De plus, comme l'UEE continue de faire face à une menace grandissante des Vanduul, les commandes d'Hornet et bombardiers Gladiator continuent de grimper. Plusieurs milliers de chaque sont livrés aux portes-vaisseaux en ligne de front chaque mois, à un rythme croissant au fur et à mesure de mises en service de nouvelles usines. Coté civil, le hornet se porte toujours aussi bien et reste le 3eme vaisseau le plus vendu, tout juste devancé par le 300i et l'Aurora. La récente conversion du Gladiator semblera suivre le meme succès quand le premier modèle deviendra disponible dans 3 mois.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Star Citizen ?

15 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
7,2 / 10 - Très prometteur