Musashi Industrial Starlight Concern

Musashi Industrial Starlight Concern

La Musashi Industrial & Starlight Concern (MISC) a été formée en 2805 lors de la fusion de la déclinante Hato Electronics Corporation et de la Musashi Lifestyle Design Unit (dérivée de la Acorn Limited). Cette fusion fit un usage intelligent du réseau étendu d'installations de production à grande échelle de Hato d'une part, et de la réputation de génie de la conception de Musashi d'autre part. MISC s'installa sur Saisei dans le Systeme Centauri. C'est là que sont implantés les bureaux de la société ainsi que son impressionnant centre concessionnaire entièrement ouvert au public. MISC est aussi connue pour ses usines ergonomiques, où chaque partie des vaisseaux est assemblée robotiquement avec une précision minutieuse. Entièrement modulaires, ces chaines de productions ont été déployées sur des douzaines de mondes. 

Freelancer 3/4

Historiquement, le plus gros volume de commerce est venu de la chaîne de production industrielle lourde. MISC-HI est responsable d'une série de vaisseau de transports au tonnage configurable, qui est omniprésente dans l'espace de l'UEE. Ces coques, robustes et modulaires sont les navires de base de la majorité des entreprises de transport humaines. Leur popularité inattendue chez les Xi'An a donné naissance à une relation commerciale peu probable (et à une série d'imitations de l'autre coté de la frontière). Quatre coques standards sont produites en masse, dont la taille varie de l'efficace MISC-A au gargantuesque MISC-D.

MISC est le seul constructeur spatial à signer un accord de "prêt-bail" (1) avec les Xi'An, signé à huis clos en 2910. Bien que les détails réels de l'accord sont des secrets commerciaux bien tenus, des sources internes laissent suggérer que la technologie Xi'An a influencé lourdement le développement du Freelancer, tandis qu'en apparence les MISC-D sortants des usines Xi'An sont devenus très commun dans les avant poste frontaliers. D'autres sources officieuses affirment que la prochaine génération de vaisseaux spatiaux MISC intégrera des propulseurs issues de technologies Xi'An adaptées pour une utilisation humaine.

Au cours des dernières années, MISC a investit ses profits dans le développement de deux vaisseaux à usage privé, baptisés Freelancer et Starfarer. Ces vaisseaux se veulent être compétitif dans un marché saturé par les poids lourds comme Robert Space Industries ou Drake Interplanetary. Néanmoins, une stratégie commerciale bien maîtrisée et le double coup de poing que représente le vaisseau à usage privé Freelancer et la niche du rôle spécifique du Starfarer, ont rencontré des succès écrasant dans ce marché.

 

Freelancer

Freelancer face

Le Freelancer suit le concept d'extrême modularité du MISC-HI, sur une coque plus petite et plus distincte. Initialement commercialisé comme vaisseau marchant long-courrier pour entreprise privée, le Freelancer est rapidement devenu un vaisseau de choix pour les explorateurs. Avec le rayon d'action d'un transporteur plus un emplacement pour installer un système de scanner avancé et la technologie de saut, les Freelancer ont permis à leurs capitaines de découvrir de nombreuses nouvelles coordonnées de saut ces dernières années. Avec une célèbre modification de sa capacité moteur et la possibilité de manoeuvrer mieux que n'importe quel autre vaisseau dédié au transport, il n'est pas étonnant que le rôle du Freelancer continue de se diversifier. 

Il est également dit que le Freelancer a inspiré plus de débat que n'importe quel autre vaisseau sur le marché. Ses détracteurs affirment que la coque n'est pas attrayante, que le champ de vision du cockpit est inutilement limité et que sur le papier il n'est pas adapté aux rôles par extension qu'il remplit. Cependant, ses partisans sont très attachés à leur vaisseau. Ils soutiennent avec véhémence que ce vaisseau est le secret de la réussite de leur commerce : un navire rentable qui remplit autant de rôles qu'un Constellation, mais requiert un équipage bien moins important. 

Dans un certain sens, l'image du Freelancer commence à être en contradiction avec celle de la MISC : de fringants capitaines spatiaux traçant de nouvelles frontières, seulement armés de leur bite et leur couteau (2), contre l'entreprise et sa gouvernance lourdement organisée. La vérité est que le projet Freelancer n'aurait jamais vu le jour sans cette gouvernance organisée. Chaque détail de conception qui ont rendu ce vaisseau si populaire chez les pilotes indépendants a été soigneusement recherché, analysé, testé et mis en oeuvre. De l'optimisation de l'emplacement radar aux portes gobelet, les composant du Freelancer sont passés par des centaines d'heures de travail dans le but de concevoir un design qui s'impose naturellement.

Starfarer

Starfarer

Alors que le Freelancer a été conçu pour répondre à une grande variété de petits rôles, le Starfarer est exclusivement un vaisseau de niche. En tant que tel, il est devenu le standard des transporteurs de carburant dans la galaxie. Cherchant à étendre leur gamme de vaisseau privé, le bureau d'étude de MISC a effectué une analyse de 18 mois sur les voyages spatiaux. Cette étude à débouché sur un rapport de 15 000 pages sur les différents rôles des vaisseaux et les lacunes rencontrées par les pilotes. Le résultat final : une décision de concentrer les efforts de développement, sur un vaisseau de ravitaillement à double rôle, capable à la fois de collecter le carburant spatial, et de ravitailler les autres vaisseaux en vol. Avant l'apparition du Starfarer, ces deux rôles étaient tenus par des vaisseaux très différents, et aucun d'entre eux n'était intelligemment désigné. Le ravitaillement était effectué par un transporteur standard équipé de larges réservoirs interchangeables. Aucun vaisseau n'est plus vulnérable que lorsqu'il amorce une opération de ravitaillement. (une règle de base chez les pirates stipule qu'un vaisseau capturé entrain de ravitailler peut être capturé intacte, car aucun capitaine ne risquerait qu'une fusillade éclate.)

Les Starfarer comportent des réservoirs de carburant internes, soudés directement à la superstructure, ce qui les rend beaucoup plus sûrs qu'un transporteur modifié. Un système de sondes externes et des buses d'accès à double pression permet à ces réservoirs d'être accessibles à tout moment, ce qui signifie qu'un Starfarer peut pomper l'hydrogène d'une géante gazeuse aussi facilement qu'il peut ravitailler un vaisseau à proximité. Les Starfarers peuvent même être modifiés pour embarquer un système de raffinage basique, leur permettant de produire eux-même un carburant suffisamment pur sans devoir passer par une raffinerie. Une autre modification commune du Starfarer consiste à modifier les réservoirs pour pouvoir transporter du liquide alimentaire. Une autre modification conçue par MISC permet de remplacer les réservoirs par un châssis de cargo pour transporter de la marchandise standard. Mais celle-ci s'est révélée peu populaire, les expéditeurs lui préférant un transporteur dédié ou un Freelancer.

Le Starfarer a aussi rencontré un succès inattendu comme navire de soutien militaire. MISC a autorisé, sous licence, Aegis Dynamics à produire le Starfarer Gemini ("Star-G"), une variante lourdement blindée, pour un contrat avec l'armée de l'UEE.

(1) Le programme Prêt-Bail (« Lend-Lease » en anglais) était un programme d'armement mis en place par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, afin de fournir les pays amis en matériel de guerre sans intervenir directement dans le conflit. (Wikipedia)

(2) "... on a wing and a prayer". N'a pas de traduction exacte. "par un miracle", "à l'aveuglette" ou plus familièrement : "à l'arrache" ou "en mode total freestyle, bro' "

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Star Citizen ?

15 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
7,2 / 10 - Très prometteur