Le résumé du livestream CIG du 19 Novembre

A l'occasion de son troisième anniversaire (la date de naissance retenue étant le lancement de la campagne de financement participatif fin novembre 2012), Cloud Imperium Games nous a gratifié de 3 heures de diffusion en direct. Au menu, des informations exclusives sur Squadron 42, sur l'avancement du jeu en général, et quelques vaisseaux en particulier, les ventes exceptionnelles de vaisseaux et, bien sûr, ce qui était attendu de tous, l'Alpha 2.0 !

Pour commencer le gâteau d'anniversaire, une ganache : l'état des studios !

Le résumé du livestream CIG du 19 Novembre

 Comme pour tout événement majeur du studio CIG, les hôtes du show nous renvoient vers les différents bureaux à travers le monde. Nous commençons donc avec Foundry 42 UK (Manchester), puis Foundry 42 DE (Francfort) et enfin CIG Austin (TX). Pour les deux premiers, ils se sont contentés d'adresser leurs remerciements à la communauté qui soutient le projet et de s'auto-congratuler pour les trois ans du projet. Par contre, pour le dernier, CIG Austin, après l'équivalent des deux autres studios et un renvoi manu militari des troupes à leur boulot, Tony Zurovec, Mark Skelton et Jason Hutchins s'attardent sur leur grande fierté de l'année : la zone 18 d'ArcCorp ! Il s'agit pour eux de la première pierre de l'édifice, et pour cela, ils cherchent encore à atteindre le niveau de qualité servant ensuite de standard pour tous les prochains développements. Et en parlant du futur, on les sent très impatients de partager le travail qu'ils ont réalisé sur Nyx ou plutôt, Delamar, qui sera la première zone d'atterrissage disponible pour ce système. La deuxième grosse bouchée concerne la persistance, et là aussi, les choses avancent d'après leurs dires. La persistance est réellement ce qui nous donnera l'impression d'évoluer dans un univers vivant, et non plus dans une "instance" qui redémarre à chaque lancement du jeu. Cela se traduira par le fait de pouvoir gagner ou dépenser de l'argent, réaliser des missions, et avoir une continuité pour votre personnage. Vivement !

cunr6htxaaiwufl.jpg

Une chose est à noter, toutefois : nous n'entendons parler ici d'aucun studio partenaire ou servant à externaliser une partie du travail. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Bien sûr, il serait aberrant de croire que tout est fait en interne à CIG (Turbulent continue la couche web, BHVR de créer des environnements pour le jeu, et on a entendu parler de nouveaux partenaires comme 3Lateral pour la modélisation fine des visages). Mais le fait de ne plus trop mentionner des partenaires en charge d'un pan entier du jeu, comme IllFonic les années passées, tend à prouver ce que l'on devine et qui est dit à demi-mots : le régime de croisière est atteint, les studios tournent à plein régime et donc la productivité devrait être à son maximum. Donc lorsque Chris Roberts parle par la suite d'une mise à jour du contenu du jeu plus fréquente, on ne peut qu'espérer qu'ils disposent maintenant de l'outil pour tenir cette promesse.

Ensuite, pour la parure : des vaisseaux !

Le Anvil Crucible

 Tout événement CIG ne serait pas réellement complet sans de nouveaux vaisseaux ! Et comme à leur habitude, ils nous livrent donc des vaisseaux à différents stades de développement. Tout d'abord, commençons par le nouveau concept : il s'agit ici du Crucible, d'Anvil Aerospace. Présenté comme un vaisseau "boîte à outil" pour faire des réparations sur le champ de bataille, ses dimensions étaient source de supputations toutes plus farfelues les unes que les autres. Et de l'aveu même de CIG, ils l'ont fait plus grande que prévu initialement. Finalement, c'est un vaisseau assez conséquent (80m pour 4 membres d'équipage), avec, un peu comme pour tout vaisseau de grande taille, une segmentation de son volume intérieur. Il y a donc une soute/hangar, dans laquelle vous pourrez loger jusqu'à un Hornet entier, et le réparer. Cet espace, pouvant être dépressurisé, ressemble un peu au garage de l'espace, et sentira donc probablement la graisse, la soudure-laser et les rots de bière des mécanos. Particularité intéressante, cette zone se comportement a priori comme un module détachable du vaisseau ! Ensuite, la partie centrale du vaisseau conjugue à la fois des zones utilitaires et de pilotage. C'est une sorte de disque, sur 4 niveaux, avec de nombreux circuits permettant à l'équipage d'évoluer à son sein pour occuper tous les postes disponibles. 

Le pont du Crucible

Et pour finir, les moteurs seront largement articulés (comme sur un Cutlass) et même montés sur rail pour s'adapter à la charge emportée, tandis que des bras articulés serviront aux différentes réparations de grosses structures, sans même avoir à réaliser de sorties extra-véhiculaires. Ce vaisseau est un concept, et sa vente se réalise donc dans les mêmes termes que toute vente conceptuelle : assurance à vie, mais vaisseau seul, donc sans package de jeu. N'oubliez pas de jeter un œil sur l'article concernant les réparations ! Vous y découvrirez les mécanique de jeu entourant ce procédé de réparation d'un vaisseau dans l'espace, et les plans des mini-jeux qui en feront une activité à part entière et pas si répétitive que cela. Pour tout complément d'information, une traduction complète de la description du Crucible a été faite. Toujours dans les vaisseaux à l'état de concept seulement, le P-72 Archimedes est lui aussi mis à la vente, puisque Gurmuhk, son artiste, a pu faire évoluer le modèle de base du P-52 Merlin, et arriver à un résultat probant pour en dévoiler le principe : un vaisseau plus rapide, plus maniable encore que le P-52, et qui devrait (normalement) être mieux armé que son aîné malgré la perte de la mitrailleuse centrale.

Les variantes du Vanguard

Ensuite, si l'on progresse selon la suite logique de développement, on arrive aux nouveaux vaisseaux qui sont prêts à intégrer nos hangars (si vous les avez achetés, bien sûr). Il s'agit du Vanguard ! Ce vaisseau qui avait été accompagné, au lancement de son concept, d'un mini-jeu web amusant, intègre petit à petit l'univers Star Citizen. Rien de bien neuf à son sujet en dehors de cette apparition dans les hangars de leurs propriétaires, mais rappelons que c'est la première base de vaisseau pour lesquels la logique des BUK (Battle Upgrade Kit) a été implémentée. Les BUKs sont des sortes d'ensembles d'équipement, pouvant modifier complètement le rôle de votre vaisseau, mais dont le gros avantage est de pouvoir être équipé et déséquipé à volonté ! Avoir un Vanguard (n'importe lequel) et un BUK d'une autre variante de ce même vaisseau, vous permet donc d'avoir quasiment deux vaisseaux pour le prix d'un et demi. A voir si celle logique sera étendue à d'autres cas.

Pour les vaisseaux qui font leur apparition en jeu dès maintenant, nous parlons maintenant des Aegis Dynamics Avengers ! Oui, au pluriel, puisque les variantes sont maintenant connues et implémentées ! Pour faire court, nous avons une variante appelé Titan et qui est une sorte d'équivalent du Taurus chez les Constellations : même châssis que les autres, mais avec un aménagement intérieur réduit à peau de chagrin pour en faire un vaisseau-cargo... bon, ok, doté de quelques armes tout de même. Ensuite, la variante dite de base, le Stalker, possédera quant à elle des cellules pour du transport de prisonnier, ce qui correspond bien au rôle initial donné pour ce vaisseau. Et, en dernier, mais pas le dernier, une variante appelée martialement Warlock, qui sera spécialisée dans la guerre "électronique" au sens large : ce vaisseau sera le premier à disposer d'armes à impulsion électromagnétique. Nouvelle mécanique de jeu pour les combats, avec le challenge de devoir se rapprocher beaucoup de ses cibles pour être efficients, et le risque de se griller soi-même ses propres circuits, voilà qui va renouveler les joutes spatiales !

Enfin, puisqu'il s'agit, par tradition, avant tout d'une vente de vaisseau, CIG offre des vaisseaux non accessibles en temps normal selon un calendrier précis :

Vendredi 20 Novembre (thème exploration) :

  • MISC Endeavor et ses modules
  • Anvil Aerospace Carrack
Samedi 21 Novembre (thème piraterie) :
Dimanche 22 Novembre (thème militaire) :
  • Aegis Dynamics Retaliator et ses modules
  • MISC Starfarer Gemini
  • Aegis Dynamics Sabre
  • Anvil Aerospace F7C-M Super Hornet
Lundi 23 Novembre (thème courses) :
Mardi 24 Novembre (thème aliens)
  • Aopoa Khartu-al
  • Banu Merchantman
  • MISC Reliant
Mercredi 25 Novembre (thème vaisseaux spécialisés) :
Jeudi 26 Novembre (thème marchand) :
Important : tous ces vaisseaux seront disponibles à la vente du Vendredi 27 Novembre au Dimanche 29 Novembre. MAIS nous rappelons que l'achat de vaisseaux supplémentaires par rapport à un package de jeu de base n'est pas obligatoire !

Puis un bon glaçage à base de Squadron 42

 Ce show est aussi l'occasion d'entretenir la ferveur des joueurs qui attendent avant tout Squadron 42, la grande campagne solo du jeu, découpée en trois volets, et dont le premier est joint à tout package de jeu. La star mise à l'honneur pour ce show, après Gary Oldman lors de la Citizen Con, le mois passé, n'est autre que... Mark Hamill ! Principalement connu pour ses apparitions dans les Wing Commander, il avoue, lors d'une interview, avoir pris beaucoup de plaisir de travailler à nouveau avec Chris Roberts. Comment ? J'oublie quelque chose ? Ah, oui, c'est vrai, il est aussi la voix du Joker dans l'univers de Batman depuis les années 1990, dans plusieurs animés ou jeux vidéos. Quoi ? Toujours pas ça ? Ah oui, il a dû tourner dans quelques films de seconde zone dans les années 1980. Oh, et accessoirement, dans la trilogie originelle de Star Wars, en tant que Luke Skywalker. Il paraît d'ailleurs qu'il fera un retour très prochainement au cinéma !

Mark Hamill sur le tournage de SQ42

Le reste de l'interview est consacrée à la révolution technologique que représente la Performance Capture. C'est un défi pour les acteurs, puisque cela force à jouer dans un accoutrement grotesque, avec du matériel sur la tête, et dans un décor inventé. Mais cela semble plaire à Mark Hamill autant qu'aux autres acteurs, puisque comme il le dit lui-même, on en revient à l'essence même du jeu d'acteur, très proche de ce que tout enfant a dû faire dans son jardin ou la rue avec ses copains. 

Son personnage, Lieutenant-Commandant Steve "Old Man" Coulton, est un vieux dur à cuire, pas très patient ni tolérant, qui sera le mentor de notre personnage dans Squadron 42. Et indirectement, notre tâche sera donc de satisfaire ce "père spirituel" en achevant les missions sans avoir l'air tout juste sorti de l'académie navale, ce qui sera pourtant notre cas. En arrivera-t-on à détester ce personnage qui nous engueule à la moindre manœuvre un peu gauche ?

e26c7a9e81.jpg

 Le show s'est attardé un peu plus tard sur le "Character pipeline". Nous étions plutôt habitués à entendre le mot "pipeline" associé à celui de vaisseau, mais CIG s'efforce de créer, pour Squadron 42, une histoire cohérente et scénarisée, digne d'Hollywood, et pour cela il faut des personnages, nombreux, et bien faits. Ce Character pipeline est donc tout le cheminement qui permet, à partir du script, puis de la Performance Capture réalisée sur un acteur, de le modéliser, l'implémenter, et finalement le faire vivre dans ce mode afin que nous interagissions avec comme personnage principal de la campagne. Les différentes étapes ont déjà été décrites dans le désordre au travers de différentes communications, donc nous ne reviendrons pas dessus. Ce qu'il faut retenir en revanche, c'est que là où des personnages dans des jeux comme Ryse : Son of Rome, ou même les premiers personnages faits pour Squadron 42 mettaient environ 1 an pour être totalement intégrés et affinés pour le jeu, l'industrialisation du processus permet maintenant à CIG de réaliser la même tâche en 1 mois ! Rassurant quand on imagine le nombre de personnages que comptera la campagne...

Enfin, une petite note qui peut avoir son importance, il semblerait que l'Univers Persistant dans lequel notre personnage évoluera pour la partie multijoueurs (donc Star Citizen lui-même), se déroulera après les épisodes de Squadron 42, chronologiquement. Et il y aura certaines conséquences, pour notre personnage, dans l'Univers Persistant, en fonction de nos accomplissements dans Squadron 42. De plus, une confirmation a été faite que des missions pourront être faites dans Squadron 42 en multijoueurs, mais uniquement pour le rejouer, et pas toute la campagne d'un bout à l'autre.

Et enfin, la cerise de l'Alpha 2.0 !

Enfin, juste avant la fin, Chris en profite pour jouer la montre et donne la parole à Jared et Mark Skelton (vidéo enregistrée) pour une présentation du Million Miles High Club. Bien sûr, il n'y a pas forcément matière à être intéressé plus que ça : seule une élite de joueurs ayant financé le jeu à hauteur de 10000 dollars en possèdent un. Mais comme il s'agissait avant tout d'une promesse de la campagne de financement, et que ce club aura d'autres utilités puisque les joueurs pourront y accéder sous certaines conditions... pourquoi ne pas y jeter un œil ?

Nous avons donc droit à une visite des lieux, guidés par Mark. Le lieu est très classe, avec une ambiance luxueuse à souhait et une multitude de détails surprenants pour certains, mais toujours bien réalisés. Un aquarium géant, des lambris un peu partout, une ambiance feutrée... On est à mi-chemin entre le salon pour gentlemen anglais du 30ième siècle et le repaire d'un Bond vilain, ce qui n'est pas pour déplaire.

Et puis, donc, après quelques tentatives des joueurs sur les questions & réponses de la soirée, la nouvelle que tout le monde attendait est tombée : l'Alpha 2.0 arrive dès la fin du stream... sur le PTU (serveur de test). Une poignée de veinards a donc reçu un e-mail d'invitation dans la nuit et peuvent commencer à arpenter Crusader et reporter des bugs. L'accès plus étendu à cette Alpha sera fait dans les semaines qui viennent. Plusieurs délais ont été annoncés, allant de 3 à 4 semaines, à une seule, pour l'ouverture sur le serveur live à tous. Dans le doute, tablons sur 2 ou 3 semaines pour ne pas être déçus.

Le contenu de cette Alpha 2.0 a été détaillé par Chris Roberts lui-même : 

  • 8 missions de combat
  • 8 missions de recherche
  • 1 mission d'exploration
  • 1 mission PVP
  • une vingtaine de rencontres potentielles
  • une limite à environ 40 joueurs et 16 vaisseaux pour l'instant
  • les vaisseaux multijoueurs avec en fer de lance le Constellation et le Retaliator
  • le FPS fonctionnel
  • les différents modes de vol
  • plusieurs stations, du ravitaillement (puisque bien sûr le Quantum Travel est activé), les réparations
  • etc.
Pour la suite, du côté CIG, ils s'activent pour rendre le Freelancer et le Vanguard disponible au vol dans cette Alpha (pour la 2.1 ?). Et ils seront bien entendus très attentifs au déroulement des tests et à la possibilité d'ouvrir l'accès à cette Alpha le plus tôt possible pour tout le monde.
 
Veuillez noter qu'après une hésitation en direct, la clarification est venue de Ben cette nuit comme quoi il n'y a absolument aucun NDA (accord de non-divulgation) sur cette Alpha 2.0. Il y a donc tout un tas de joueurs qui vous permettent de découvrir Crusader alors même qu'ils y jouent. A vous de savoir si vous voulez maintenir encore un peu votre propre surprise, ou bien être à la pointe de l'information.
 
Voilà pour l'essentiel de ce qu'il fallait retenir de cette diffusion depuis les locaux de CIG à Santa Monica. Nous sommes dans la continuité de la communication de CIG, avec des informations tous azimuts, qui pourraient donner le vertige si finalement, nous n'avions pas de point de mire. Mais la mire s'est elle-même rapprochée, avec cet accès à l'Alpha 2.0 (pour l'instant à une minorité, mais demain à tous), et la cohésion d'ensemble ne peut plus échapper à un observateur du développement le plus ambitieux et atypique de ces dernières années. Après l'ère des promesses et des projets fous, abstraits, CIG rentre dans le vif du sujet et nous laisse juger par nous-mêmes. Ce jugement, du moins le nôtre, soyez assurés que nous vous le donnerons au travers de nos prochains articles, et en attendant, si vous avez déjà accès, partagez-nous le votre sur les forums Star Citizen de JeuxOnLine !

Réactions (66)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

20 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (23 évaluations | 0 critique)
7,9 / 10 - Très prometteur