Star Citizen illustre son volet FPS

La simulation spatiale Star Citizen entend proposer des phases plus terre à terre au gameplay FPS. Chris Roberts a présenté le module dédié aux combats FPS lors de la PAX Australia ce week-end.

Star Citizen illustre son volet FPS

Le projet Star Citizen ne s'arrête pas aux vaisseaux spatiaux. Chris Roberts vise ainsi à créer un univers riche, pour un gameplay varié aux multiples approches. Présenté lors de la PAX Australia ce week-end, le module FPS développé par le studio IllFonic proposera dès 2015 d'échanger des tirs sous couverture ou en l'absence de gravité, avant de s'imbriquer à la version finalisée de Star Citizen pour notamment des phases d'abordage ou d'exploration.

Créé en 2007, le studio américain IllFonic a travaillé sur une adaptation du FPS Nexuiz. Les développeurs d'IllFonic ont également réalisé Ghetto Golf, mélange d'action et de golf avec une certaine dose de dérision, en parallèle du développement encore non abouti d'un MMORPG sandbox intitulé Revival. Ce dernier mettait en avant sa construction autour du moteur CryEngine, l'un des points de jonction avec Star Citizen. Sans réellement disposer d'un prestigieux passif, IllFonic doit apporter sa contribution au projet Star Citizen, parmi d'autres studios.

Le module FPS se destine à une approche similaire d'Arena Commander pour les vaisseaux spatiaux. En attendant la version finalisée de Star Citizen, les joueurs vont éprouver dès 2015 les mécaniques de jeu, le gameplay et le code réseau à travers différentes cartes et modes de jeu. Le module sera régulièrement mis à jour, avant de pouvoir se plonger dans des séquences FPS lors de l'aventure solo Squadron 42 ou dans le monde persistant Star Citizen. Chris Roberts ne souhaite pas imposer le FPS dans le monde persistant, et vise plutôt à une cohabitation de l'ensemble.

La présentation de la PAX Australia a permis de se faire une première impression sur cette expérience de jeu à part entière de Star Citizen. Visant un gameplay tactique et posé, le FPS de Star Citizen se prépare pour des séquences d'abordage ou d'exploration qui s'annoncent difficiles et dangereuses. La mort sera pénalisante dans le monde persistant, le défouloir réservé donc au module FPS. Joie d'un monde futuriste, les adeptes auront l'occasion de jouer avec la gravité. La désactivation du générateur de gravité permet ainsi d'évoluer dans une nouvelle dimension, propulsé par un jetpack. Les abordages des vaisseaux de Star Citizen viseront à la capture de ces derniers, ou plus sournoisement au sabotage de certains points vitaux pour compliquer la tâche des défenseurs lors des combats à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du vaisseau.

L'année prochaine sera l'occasion de faire ses armes sur Star Citizen à travers les modèles Arena Commander et FPS, en attendant une date plus lointaine pour profiter d'une expérience de jeu complète. Chris Roberts poursuit le développement de son projet Star Citizen, une oeuvre annoncée comme riche et complexe mais pour l'instant décomposée.

Réactions (48)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

15 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
7,2 / 10 - Très prometteur