La StarMap d'ARK

Lors de l'événement Citizen Con 2015, Chris Roberts et Dave Haddock nous ont dévoilé la StarMap au travers d'une démonstration en direct. L'accès à cet outil décrivant l'univers de Star Citizen de manière plus détaillée que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent a été ouvert au même moment sur le site officiel. Pour nous éclairer sur ce formidable outil, un article officiel a aussi été posté, et je vous en propose ici une traduction.

- Kantziko

La StarMap d'ARK

 

Bienvenue dans l'Univers

LIBERTÉ d'INFORMATION

300
À l'aube du 29ième siècle, un nouvel épicentre des connaissances et compréhension de l'univers fut construit. Sans lien officiel avec un lieu, une race ou un gouvernement en particulier, l'ARK fut établi à partir dans un but unique : fournir un dépôt neutre pour toutes les connaissances galactiques.

Ce projet, couvé par l'Empereur Marshall Leon, répondait à l'envie de voir éclore une ère de collaboration entre les espèces, après des siècles de conflit. L'Empereur Leon croyait que la paix s'obtiendrait par le biais de l'empathie et que la mise en commun des savoirs de toutes les espèces, pas seulement les Humains, mais aussi les Xi'An, les Banus, les Tevarians et même les Vanduuls* permettrait d'atteindre ce noble but.

Beaucoup d'obstacles se sont opposés à ce projet. Le Sénat en a refusé tout financement dès qu'il appris que le projet serait géré de manière non-gouvernementale. Une partie de l'opposition s'inquiétait de l'usage qui pourrait être fait de ces informations contre l'Humanité. La main tendue vers les Vanduuls fut même un motif à certains pour demander la destitution de l'Empereur. Pourtant, malgré tout cela, l'ARK fut réalisée et alors même que l'institution fêtera bientôt son siècle et demi d'existence, son impact positif sur l'ensemble de notre civilisation est difficilement contestable. Jusqu'à ce jour, l'institution continue de servir son but premier, à savoir une approche holistique de l'histoire, en collectant toujours plus de données et de savoirs, de sources toujours plus variées.

Installée pour l'instant dans le système Tayac, l'ARK et son équipe d'archivistes et de chercheurs dévoués compilent toutes ces informations dans le Galactapedia et la StarMap. Outils inestimables qui vous permettent de comprendre l'univers et de trouver votre chemin en son sein.

*Les Vanduuls, à ce jour, n'ont pas participé au programme de l'ARK

Explorer des nouveaux mondes étonnants

La StarMap est un bien public visant à fournir l'information schématique la plus complète, et la plus intuitive de la galaxie, et montre à la fois quelle place très réduite nous occupons dans un monde bien plus grand, mais aussi à quel point un monde éloigné n'est peut-être qu'à quelques sauts de là où vous êtes. Et comme l'Univers évolue en permanence, la StarMap également ! A mesure que notre connaissance s'accroît, la StarMap grandit elle aussi. Compilation par Ark des toutes dernières informations provenant du Centre Impérial de Cartographie, de banques de données privées, d'études astronomiques menées isolément ou bien académiques, la StarMap vous fournit une vision non biaisée de la galaxie. Même si quelques informations de l'Ark proviennent d'autres espèces, le volume de données est restreint du fait des complications diplomatiques avec les Xi'An et du manque de suivi dans l'archivage inhérent chez les Banu.

Sources de données

Non seulement la StarMap permet de suivre les objets célestes et les informations de transit via les points de saut, mais elle contient aussi des données de nature démographique de plusieurs sources :

POPULATION - Rapport de recensement de la population NID 2944

Système Sol vu depuis la StarMap

Généré par la Division d'Intelligence de la Navy de l'UEE chaque année, ce rapport doit servir de référence au Haut Commandement de la Navy, aux gestionnaires, aux sénateurs et aux dirigeants planétaires. Les estimations chronologiques sont déduites en utilisant les données du Bureau du Census de l'UEE, le Département du Développement de l'UEE, de scans orbitaux détaillées et de donnée de terrain recueillies par la Navy.

ECONOMY - Score J&P

Le Score de Santé Économique Jappa & Penner s'est érigé comme un standard impérial depuis maintenant trois siècles pour déterminer l'état économique des régions. Nommé d'après la société qui a créé ce système de notation, le Score J&P prend en compte un très grand nombre de facteurs comme le commerce, la croissance, les dettes, le capital, etc et délivre une notation alphabétique allant de F pour les zones à faible potentiel, jusqu'au AAA afin de qualifier les noeuds économiques de grande valeur.

Menaces - TSAS

L'Advocacy compile toutes les statistiques de criminalité et de décès pour créer le TSAS (Travel Safety Advisory System - ou Système de Conseil pour la Sécurité des Voyages) et ceux afin d'informer le public des dangers auxquels ils s'exposent en fonction des secteurs qu'il visitent. Cette échelle va d'un Niveau de Menace depuis "danger minimum" jusqu'à "extrême danger".

Je peux voir mon hangar depuis ici !

Aussi excités que vous soyez de pouvoir jouer par vous-mêmes avec la StarMap, nous l'étions certainement encore plus de la partager avec vous. Il s'agit du point culminant de mois et de mois de débats, de recherche, de brainstorming entre les équipes de Design, d'Écriture et de Développement Web, soit autrement dit, une construction épique de l'univers entier. Avec des douzaines de pages décrivant l'univers, de très nombreuses matrices partagées, des quantités effroyables de pages wikipedia consultées, des heures et des heures d'explications patientes d'astrophysiciens, un temps infini passé sur le test du code, d'ajustements des points de saut, d'étoiles remaniées et de ceintures resserrées, nos têtes, tout comme les planètes sur cette carte, tournent.

Et ce n'est pas tout à fait fini...

Encore ce matin, nous avons corrigé quelques aspects qui ne convenaient pas totalement. Et nous ne nous attendons pas à arrêter ces modifications de si tôt. Il s'agit pour l'instant, en quelque sorte, d'une Alpha de la StarMap.

Pour cette première passe, nous nous sommes concentrés sur le sentiment général dégagé par la carte et cette vision offerte de l'univers. Nous voulions être certains que les systèmes qui vous seront ouverts pour des visites (ou des infiltrations) seront non seulement intéressants, mais vous donneront envie d'y aller et de les explorer. Mais tout ceci ne sont que les prémisses du projet entier. Ceux qui auront été les plus attentifs à toutes les informations que nous avons disséminés jusque là, s'apercevront de plusieurs différences entres ces sources, mais puisque la StarMap compile les informations les plus récentes, elle doit être votre référence et n'est pas contestable.

De ce point de vue là, essayez d'être patients tant que des changements seront apportés. Les designers du jeu créent encore de nouveaux gameplays, et cela va enrichir les informations disponibles pour chaque système afin de vous apporter ce dont vous avez besoin. Nous continuons à travailler avec des astronomes et astrophysiciens pour faire que toutes nos idées folles de type science-fiction puissent passer par leur filtre et les rendre les plus justes scientifiquement ainsi que les plus immersives possibles. Et par dessus tout ça, nous visons toujours à vous donner accès au Galactapedia, qui sera intimement lié à cette StarMap et vous fournira encore plus d'éléments de connaissance.

Bien sûr, il manque une chose essentielle à la StarMap : vos retours !

Accéder à la StarMap sur le Web

L'accès à la StarMap est désormais possible depuis le site officiel RSI sur cette page :

Accès à la StarMap sur le site web officiel

Construire le 'Verse

par Benoit Beauséjour, Turbulent

Vote de la communauté

Quelle course ! Plusieurs mois en arrière, la communauté a voté pour définir le projet suivant dans lequel nous devions nous lancer. La StarMap l'a emporté; de loin. Les bureaux de Turbulent se sont emplis de panique, de larmes et de terreur. Il s'agissait du projet de la plus grande envergure dont nous devions nous occuper, avec un lien et une collaboration très forte à avoir avec CIG et avait des connexions très fortes avec le jeu. Nous avions peur non parce que nous doutions de nos capacités, mais parce que les enjeux de ce projet touchait au plus près à l'univers de Star Citizen. Nous voulions vous épater et bâtir la meilleure foutue carte stellaire que nous pouvions pour souligner le travail titanesque mené par les Auteurs de CIG. Nous voulions faire de cette carte, un outil que vous pourriez imaginer trouver place dans le jeu, mais vous le rendre accessible sur le web.

L'heure de vérité

Notre premier ordre reçu fut de nous rapprocher de l'équipe en charge du design de l'univers, à savoir l'équipe de Tony Zurovec à CIG et commencer à créer un prototype pour l'expérience utilisateur. L'un de nos objectifs était de créer une expérience web qui pourrait être transposée directement dans le jeu. Cela a très fortement inspiré la façon dont nous avons conçu l'outil et la manière dont, dans le futur, vous pourrez l'employer avec vos contrôleurs dans le jeu. 

Nous savions devoir faire d'abord un prototype et que pour cela, il nous faudrait de l'aide. Nous avons donc travaillé de concert avec nos voisins, Gamerizon (salut Martin, Robert et Louis !) pour commencer le travail et créer ce fameux prototype dans Unity

La première démonstration de ce prototype fut montrée lors du livestream de vacances de Noël en 2014. Il a été le point de départ pour tester différentes façons d'interagir avec la carte et donc poser les jalons de l'interface que vous voyez maintenant.

Choix technologiques

Nous pressentions déjà ce choix en amont, mais le pas suivant l'a confirmé : WebGL était la façon la plus optimale pour donner un rendu efficace et rapide dans un navigateur web. Cette API standard sur les navigateurs permet d'utiliser les cartes graphiques en passant par du Javascritp. Ainsi, nous avons pu utiliser les shaders créés par Martin de Gamerizon pour faire la représentation holographique des étoiles, trous noirs et autres phénomènes.

Nous devions choisir un moteur et nous nous sommes arrêtés sur Three.Js. Il est léger, et largement supporté et nous l'utilisions déjà pour l'Holo Viewer. La carte utilise aussi tout un tas d'autres outils pour le rendu final, au nombre desquels l'emploi de SVG pour l'interface, mais aussi des langages très variés (Typescript, ES6, webpack, gulp, nodejs et d'autres encore !)

Aller de quelque chose de très standard comme Unity à une solution orientée web GL était un grand pas. Mais la simplicité et les performances de la solution retenue justifie ce choix.

Concevoir une API

Nous savions d'emblée que nous devions pouvoir gérer cet univers au long cours. L'outil repose donc sur une base de données suivant un modèle pré-défini représentant cet univers : ces étoiles, ces systèmes, ces planètes et ces trous de vers. En complément avec des outils dédiés à la gestion et avec des importations du CryENGINE, cela permet aux designers de créer plus facilement tous les éléments célestes constituant l'univers.

Au-delà de tout ça, nous avons bâti une Interface de programmation applicative (API en anglais) sur le modèle REST pour permettre au client web de charger les données progressivement, en fonction du niveau de zoom et de la position du système visité. Cette API nous permet aussi la gestion de la recherche, des favoris enregistrés et des recherches de route.

 Zoom dans la StarMap sur Cano

Audio

Afin d'atteindre le niveau de qualité attendu, nous devions un paysage sonore et des effets à la mesure. Il n'était pas question que nous fassions cela nous mêmes, nous nous sommes donc rapprochés d'un grand studio, F42 audio. Matteo Cerquone a construit un ensemble d'effets sonores génial pour la StarMap. Lee Banyard et Matthew Webster se sont mis en lien pour implémenté une nouvelle piste de Pedro Camacho qui nous a encore une fois époustouflés.

Le talent de l'équipe Audio ne cesse de me surprendre et je les remercie pour l'aide apportée pour la StarMap d'Ark.

Le futur

Des améliorations notables à la StarMap sont déjà à l'étude ! Des ajouts de données en temps réel depuis le simulateurs économique de l'univers, plus de modèles pour les points d'intérêt et si nous y arrivons, une représentation de la mécanique céleste, le mouvement des astres. En faisant appel à un autre standard des navigateurs web comme WebVR, peut-être aussi intégrer la réalité augmentée ?

Tout ceci est en plein travail. Mais soyez sûrs que nous nous attacherons à produire ces améliorations pour pouvoir renforcer votre capacité à interagir avec l'univers du jeu, même lorsque vous n'y jouez pas directement.

 

Le résultat

Nous espérons que le résultat vous plaît. Encore une fois, ceci est un projet vraiment spécial puisqu'il est au coeur du projet Star Citizen.

Ce jour nous remplit de fierté, alors profitez bien de la StarMap V1 !

A bientôt, dans le 'Verse !

Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/15000-The-ARK-Starmap

Réactions (42)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Citizen ?

19 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (22 évaluations | 0 critique)
7,8 / 10 - Très prometteur